J'initie des actions concrètes

Quelles actions pour réduire la pénibilité des déménagements ?

Vous trouverez dans cette fiche-outil des idées d’actions et de dispositifs pour faciliter l’organisation, l’emballage, le chargement et déchargement du véhicule, et le transport. Par exemple, toutes choses de nature à faciliter le travail des femmes et des hommes, les attirer dans la profession et les fidéliser.

Organiser chaque phase du déménagement

Bien préparer les différentes phases de déménagement permet de limiter les situations à risques.

Les déménageurs, que cela soit pour les particuliers ou les entreprises, peuvent être exposé.e.s à de nombreux risques physiques engendrés par la manipulation d’objets encombrants, lourds, ou coupants. D’autres risques routiers, psychosociaux (rythme de travail, relations clients) sont également à prendre en compte.

Une bonne anticipation et organisation du déménagement permettent de garantir la sécurité. La planification et l’organisation de chaque phase du déménagement doivent tenir compte des salarié.e.s mais également des contraintes liées à l’activité.

Pour cela vous pouvez débuter par vous questionner sur :

  • Où se déroule le déménagement ? : en ville, à la campagne, avec étage, zone d’activités, possibilités d'accès voiries pour les différents types de véhicules, autorisations de stationnement du départ à l’arrivée,
  • L’itinéraire : Routes à prendre, aire de repos, de repas, temps de trajet,
  • Les accès : repérages des accès,
  • Le véhicule : Quel véhicule sera le plus adapté ? VUL ? Porteur ? Camion remorque ?
  • Durée et période de déménagement : Une journée, la nuit, en hiver, en été, à l’étranger, …
  • Matériels, outils nécessaires : Cartons, couvertures, transpalettes, monte meubles, équipements de protections,
  • Main d’œuvre : combien de déménageurs, spécialistes charges lourdes ?

Outre l’organisation générale du déménagement, une réflexion est également à mener autour de l’emballage (volumes, types d’emballages, dimensions…) sur le chargement et déchargement du véhicule et le transport (réglementation, temps de repos...).

Un devis sans visite préalable peut engendrer une mauvaise évaluation des besoins. Pour éviter cela, vous pouvez utiliser une fiche d’instruction et d’exécution pour la préparation du déménagement. Vous pouvez préparer cette fiche grâce aux questions précédemment évoquées.

Avoir recours à des aides techniques de manutention

L’utilisation des aides techniques à la manutention permet de réduire les activités physiques pénibles liées à la manutention.

Le monte meubles

 

 

 

 

 

 

 

 

Engin mécanique, le monte meubles permet de monter et descendre des charges lourdes, ou des objets encombrants.

Son utilisation facilite le travail des déménageurs, limite les accidents du travail dus aux chutes et diverses tâches de manutention ayant régulièrement lieu dans des escaliers.

L’utilisation d’un tel dispositif requiert cependant la mise en œuvre de diverses précautions : reconnaissance des lieux, sécurisation de la zone de travail, autorisation…

3 types d’appareil existent selon les accès :
  • Emboitable
  • Tractable
  • Sur véhicule

Vous pouvez consulter les recommandations R.458 sur l’utilisation de monte-meuble : https://www.ameli.fr/sites/default/files/Documents/31249/document/r458.pdf

Roulettes/ plateau anti dérapant, dolly's

Adaptées pour la manutention de plusieurs cartons, bacs, électroménagers. Ces outils sont indispensables pour éviter les ruptures de charge

Le transpalette manuel ou électrique

Lors de la manutention de charges lourdes, l’utilisation d’un transpalette s’avère indispensable. En plus de vous faire gagner du temps, il permet de tracter une charge de plus de 2000 kg.

En fonction des charges et impératifs de manutention, on trouve différents types de transpalettes : basculeurs pour une meilleure ergonomie selon le poste de travail, pour tonneaux, spécifiquement conçus pour déplacer ces charges sans risque de renversement, tout terrain pour les déplacements sur sols non nivelés, à haute levée pour plus d'accessibilité des mains à hauteur ergonomique.

Le pal bac 

Il convient parfaitement pour déplacer les charges qu’on ne peut manipuler avec un transpalette traditionnel, pour déplacer les bacs sans pied posés au sol, les armoires sans devoir les vider.

Le piano-plan

Conçu initialement pour le transport dans les escaliers de l’objet le plus encombrant et le plus délicat : le piano
 
Le PIANOPLAN s’avère aujourd’hui le partenaire indispensable de tous ceux qui manutentionnent des charges lourdes et volumineuses
Coffres-forts
Photocopieurs
Distributeurs de boissons

Pour déménager un piano, le piano-plan vous permet d'exécuter quatre types de mouvements. Grâce à des chenilles à deux vitesses, il peut surmonter des obstacles et des dénivelés tels que ceux des escaliers, il peut s'élever en hauteur, effectuer des rotations ou encore déplacer son plateau de manière longitudinal. Grâce à ce dispositif, une ou deux personnes seront suffisantes pour transporter un piano, contre quatre à cinq porteurs sans ce dispositif. 

L'amoire roulante 

Adaptée pour le transfert de classeurs, boîtes à archives, livres…

Mise à dispositions du matériel adapté

Mettre à disposition des cartons adaptés aux poids et volume des objets à manutentionnes, de contenants légers à poignées, réutilisables et empilables permet de limiter les lombalgies, dorsalgies, chutes, encourues lors de manutentions manuelles.

Une multitude d’emballages adapté existent : Cartons à bouteille, à tableaux, halogène à verres, à assiettes…valises, penderies…

Organiser les espaces et situations de travail.

Le manque de place, ou une organisation non adaptée de l’espace et des plans de travail peut rendre les mises en cartons, emballages et manutentions difficiles. Veillez donc à :

  • Dégager les espaces de travail et de circulations pour limiter les postures contraignantes,
  • Regrouper les outils et matériels à proximités pour vos emballages,
  • Organiser le remplissage des cartons et l’emballage du petit mobilier pour limiter le fait de se baisser.
  • Marquer le repérage sur les contenants (chambre, cuisine…)

De même au niveau des positions de travail répartissez les activités les plus contraignantes auprès de tous les membres de l’équipe.

Former votre personnel

Afin de limiter les risques liés à l’activité physique ou pour lutter contre les troubles musculosquelettiques (TMS), les lombalgies, il convient de former vos équipes. La formation Gestes et Postures ou PRAP est un des moyens de prévenir ces risques, tout comme la formation obligatoire prévue par l’accord du 3 novembre 2010 relatif à la prévention et à la réduction de la pénibilité dans le déménagement.

En effet, ce dernier prévoit que tout salarié embauché en tant que déménageur en CDI ou CDD de plus de 190 jours devra suivre une formation de 7h incluant la prévention des risques liés à l’effort physique et des données relatives à l’hygiène de vie (alcool, tabac, drogues, habitudes alimentaires…). Cette formation doit être renouvelée tous les 5 ans. 

 

Pour le personnel utilisant des aides techniques à la manutention tels que les monte-meubles, pensez également à les former à leurs utilisations.

La formation de sauveteur secouriste du travail, à renouvelée tous les 2 ans, permet de former vos salarié.e.s déménageurs, aux gestes qui sauvent en cas d’accident (appel des services de secours, premiers gestes de secours…).

Pour aller plus loin

Ca déménage chez les déménageurs  https://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206092

Travail et lombalgie : https://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206087

Dialogue avec ...

Mme Aurélie Alexis, Co gérante de l’entreprise de déménagement Alexis déménagement.
 

  • Vous êtes, avec votre sœur, à la tête d’une entreprise de déménagement, percevez-vous des difficultés, en tant que femme ? 

    « Par mon parcours, il y a eu quelques difficultés, mais pas tant que cela. En débutant dans l’entreprise en bas de l’échelle, nous avons évolué ma sœur et moi avec les salarié.e.s. » 

Elle avoue, même si cela reste rare, que certaines nouvelles recrues peuvent lui donner un peu de fil de retordre parce qu’elle est une femme dirigeante.
Dans les bureaux, l’entreprise dispose d’une équipe mixte. 

A l’extérieur, certains clients peuvent faire des petites réflexions, ou faire part d’interrogations : « Il arrive que l’on tombe sur un homme qui fasse quelques réflexions et qui remette en question nos connaissances du secteur :« Mais vous ne savez pas, vous êtes une femme », « mais je croyais que c’était un homme qui allait venir », « vous êtes sûre que vous ne vous êtes pas trompée ». 

Vis-à-vis des confrères, dont 80% sont des hommes, il a fallu prouver une expertise terrain avant d’être reconnue et acceptée : 
«  Je suis aujourd’hui bien acceptée mais il est vrai que lors des premiers contacts, lors des premières minutes d’échanges, on nous attend au tournant, ils sont attentifs à ce que l’on dit, notre expérience. Souvent il faut prouver que nous ne sommes pas déconnectées du terrain. » 

Et pourtant être une femme dans le secteur du déménagement peut aussi être un atout : 

« Au niveau commercial, c’est une femme qui se déplace chez le client, ce qui est clairement un avantage, car cela permet de rassurer et de donner confiance, en période parfois stressante de changement de vie ». 

« Nous avions embauché une femme pour un poste autour d’emballage de vaisselle, mise en carton chez les clients et cela était très apprécié. Il faut savoir que lors des déménagements c’est plutôt LA cliente qui gère les dossiers, ou qui reçoit le commercial, qui est là pour recevoir les déménageurs quand ils emballent et qui est là pour driver les déménageurs. Avoir une femme qui emballe, pour les clientes femmes permet de les rassurer, de se sentir en confiance. » 

« La femme a bien réussi à s’intégrer, les déménageurs étaient tous satisfaits lorsqu’elle passait avant sur le chantier car elle préparait tout de façon minutieuse et carrée. Nous aimerions bien embaucher de nouveau une femme pour ce poste-là. » 

Au niveau des tâches de travail, il n’est également pas nécessaire de devoir effectuer des manutentions difficiles :

« La femme que nous avions embauchée n’avez pas des tâches de manutention, de transport de meubles, mais d’emballage. Nous étions attentifs aux missions qui lui étaient attribuées.  
Un déménageur qui va chez un client qui effectue un emballage de vaisselles ou de linge n’a pas à porter de charges. L’emballage il l’emmène vide, cela ne nécessite pas d’avoir une condition physique particulière. Arrivé chez le client, l’emballage est effectué puis on le laisse sur place. 
L’opération du chargement est faite autrement. Il ne faut pas physiquement avoir des capacités extraordinaires pour les postes d’emballage ».